La Commission européenne veut bannir trois néonicotinoïdes

Three-quarters of the world’s agricultural food crops require pollination, most of which is done by bees. Our world food supplies – and thus our security – depends on them.

Le mois prochain, l’Autorité européenne de sécurité des aliments / EFSA – selon des sources compétentes * – proposera l’interdiction de 3 néonicotinoïdes, ces pesticides qui tuent les abeilles: la clothianidine (fabriquée par Bayer), l’imidaclopride (Bayer) et le thiaméthoxame (fabriqué par Syngenta). Ces substances sont déjà soumises à une utilisation restrictive en Europe depuis 2013. L’interdiction proposée ne s’appliquera pas aux cultures sous serres.Cette interdiction est basée sur l’évaluation des risques des pesticides effectuée par l’EFSA et publiée en 2016.

Three-quarters of the world’s agricultural food crops require pollination, most of which is done by bees. Our world food supplies – and thus our security – depends on them.
Les trois quarts des cultures agroalimentaires mondiales nécessitent une pollinisation, dont la plupart sont réalisées par les abeilles. La bonne santé des abeilles est donc essentielle, car nos approvisionnements alimentaires et donc notre sécurité dépendent d’eux. Photo: Jack Wolf, Flickr

En France, la nouvelle loi sur la biodiversité interdit l’utilisation de 7 néonicotinoïdes au 1er septembre 2018. Des exemptions seront possibles et accordées par Anses – Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail . Toutefois, à compter du 1er juillet 2020, l’interdiction sera totale, sans exemptions. Elles sont:

  • Acetamipride,
  • Clothianidine,
  • Dinotefurance,
  • Imidaclopride,
  • Nitenpyrame,
  • Thiaclopride,
  • Thiamethoxame.

L’agence française de sécurité alimentaire, Anses, a publié mis mars une étude sur les alternatives aux néonicotinoïdes dans le cadre de leur travail en cours qui devrait être achevé d’ici la fin de 2017. Les experts alimentaires de l’ONU ont publié le mois dernier un rapport extrêmement critique sur les pesticides, plaidant pour que les pays appliquent et renforcent les lois existantes contre les pesticides, qu’ils se détournent de l’agriculture industrielle, et demandant un traité international visant à réglementer les pesticides dangereux. Une requête internationale pour interdire les néonicotinoïdes d’Avaaz a 4,4 millions de signatures. Si vous habitez au Royaume-Uni, une pétition en ligne est disponible ici pour demander à votre député de soulever le problème au Parlement en demandant l’interdiction de la pulvérisation cet été de ces pesticides qui tuent les abeilles. Pour plus d’informations sur les néonicotinoïdes, cliquer ici.

_____________________________________________

* Voir  Actu-Environnement, The Guardian, et Pesticide Action Network Europe, entre autres.

Comments: no replies

Join in: leave your comment