Pollution de l'air en Europe: nouveau service en ligne en temps réel

Alors qu’on apprend qu’il y a eu récemment un fort pic de radioactivité dans l’air au-dessus de l’Oural, radioactivité qui peut-être aurait dérivé vers l’Europe de l’Ouest, on se rappelle à quel point la pollution de l’air peut être invisible. Pourtant les dangers sont réels et très présents.

Prenons l’exemple des particules PM 2.5, l’un des nombreux polluants atmosphériques toxiques mais invisibles, présents dans nos villes et qui sont tenus pour responsables de graves problèmes de santé et de décès prématurés. Il est évidemment important que nous soyons avisés des polluants de l’air présents dans nos villes, en particulier lorsqu’ils sont invisibles.

L’Agence européenne pour l’environnement (AEE) vient de lancer un indice européen de la qualité de l’air, interactif et accessible en ligne, qui permet de vérifier la qualité de l’air en Europe et ‘en live’. Les données sont basées sur 5 principaux polluants nocifs pour la santé et l’environnement:

  • particules PM2.5>    (voir ci-dessous *)
  • particules PM10 *
  • ozone troposphérique (O3)
  • dioxyde d’azote (NO2)
  • dioxyde de soufre (SO2).
L’Agence européenne pour l’environnement (AEE) a lancé un nouvel indice européen de la qualité de l’air, accessible en ligne. Ce relevé a été pris le 23 novembre 2017

L’indice de l’AEE propose également des fiches d’information par pays donnant des informations actualisées sur la qualité de l’air au niveau national et local, ainsi que des indicateurs sur les tendances passées et futures des émissions.

Le commissaire européen à l’environnement, Karmenu Vella, a déclaré au Clean Air Forum à Paris au début du mois: “Nous travaillons avec les villes, les régions, les pays et l’industrie pour lutter contre les sources de cette pollution, qui provient des usines, maisons et des champs, car ce n’est pas seulement les systèmes transport qui polluent. Nous devons tous travailler ensemble pour améliorer la qualité de l’air. “

Le dernier rapport annuel sur la qualité de l’air de l’AEE (paru en octobre dernier) indique que les personnes vivant dans les villes européennes sont toujours exposées à des niveaux de pollution jugés nocifs par l’Organisation mondiale de la santé. Le principal coupable est la matière particulaire PM2.5, responsable de la mort prématurée d’environ 400 000 Européens en 2014. Le rapport sur la qualité de l’air de l’AEE met en évidence les impacts économiques de la pollution de l’air, à savoir :

  • l’augmentation des coûts médicaux,
  • diminution de la productivité des employés,
  • les dommages au sol, aux cultures, aux forêts, aux lacs et aux rivières.

Les plus grands émetteurs de polluants atmosphériques en Europe sont: l’agriculture, le transport routier, les centrales électriques, l’industrie et les ménages.

________________________________________

* les particules PM2.5>, souvent appelées «particules fines», sont des particules atmosphériques (PM) d’un diamètre inférieur à 2,5 micromètres, soit environ 3% du diamètre d’un cheveu humain.
Le PM10 a un diamètre inférieur à 10 micromètres.
Le PM2.5> est considéré comme le plus dangereux des deux puisqu’il est plus léger et peut envahir plus facilement nos poumons.

Source: director.co.uk

 

3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *